Le développement durable et solidaire

Adhérent au Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne, Kann al Loar poursuit de nombreuses actions depuis plusieurs éditions déjà dans le développement durable et solidaire.

L'accessibilité de tous les publics

Kann al Loar propose de nombreux spectacles gratuits ou à tarif réduit sur le site du festival pour toute la famille.
Le prix des spectacles payants se situe dans une fourchette allant de 5€ à 14€. Un tarif réduit est mis en place à destination des chercheurs d’emploi, étudiants, groupes, enfants, etc. Depuis 2014, des places pour les spectacles payants sont offertes à l’épicerie sociale (Ar Stalig / La Boutique) de Landerneau.
Le site des festivités est intégralement accessible aux personnes à mobilité réduite : des places de parking sont réservées (rue de la petite Palud, esplanade) et différents points d’accès sont adaptés. De plus, la salle du Family est entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite. Elle est également équipée d’une boucle magnétique, qui permet aux personnes malentendantes un accès simplifié aux spectacles.

L'accueil des publics

Un stand de prévention des risques est ouvert tout du long du festival.
Kann al Loar y distribue gratuitement des bouchons d’oreille. Des casques enfants « anti-bruit » sont également prêtés contre une caution. Ils permettent de protéger leurs oreilles lors des spectacles tout en leur permettant de profiter de la fête.
Les conducteurs peuvent également venir tester leur alcoolémie avant de rentrer (à pied si nécessaire) avec un éthylotest électronique.
De plus, Kann al Loar s’associe à des créateurs, collectifs d’artistes et recycleries pour créer des ambiances originales à partir de matériaux récupérés et/ou recyclés.

De plus, Kann al Loar s’associe à des créateurs, collectifs d’artistes et recycleries pour créer des ambiances originales à partir de matériaux récupérés et/ou recyclés.
Le festival contribue à mettre des couleurs dans la ville de Landerneau pour le plus grand bonheur des habitants et des touristes grâce à sa collaboration avec le Kollectiv A2. A partir de vêtements auxquels ils ont donné une nouvelle vie, un nouvel usage éphémère, le collectif composé de Michaela Capova et d’Arsène Carré a habillé le festival et la ville de Landerneau de mille couleurs en 2014 comme en 2015 et 2016. Cette année la collaboration avec le collectif se poursuit dans la même démarche durable sous la forme de colonnes Morris revisitées.

Cette année, nouveauté encore, le festival a fait appel à la société DMC située à Irvillac pour la fourniture de son mobilier. Erwan Jacopin conçoit, réalise et rénove localement du mobilier grâce à des matériaux de récupération.

La mutualisation du matériel

Plutôt que d’acheter du matériel qui ne servirait que le temps du festival, Kann al Loar emprunte celui d’autres festivals bretons tels que le Cornouaille-Quimper ou le Festival Interceltique de Lorient. De la même manière, Kann al Loar met à disposition d’autres festivals et d’associations locales un certain nombre de ses propres équipements.

La préservation des ressources

Imprim'vertLe label Imprim’vert que l’on retrouve sur nos supports de communication en papier est une marque reconnue par l’ensemble des acteurs de l’imprimerie qui s’engagent à respecter un cahier des charges basé sur trois critères : la gestion des déchets dangereux, la non-utilisation des produits toxiques, et la sensibilisation environnementale des clients, avec pour principale volonté de réduire les impacts environnementaux liés aux activités de l’imprimerie. Les encres sont donc des encres végétales, qui en plus de ne contenir aucune huile minérale, présentent une moindre toxicité et emploient des ressources végétales et donc renouvelables.
En 2017, le Kann Al Loar renouvelle son partenariat avec Eau du Ponant afin de mettre en place un bar à eau, mis à disposition des spectateurs pendant toute la durée du festival. Cette initiative permet de réduire l’impact écologique du festival puisqu’elle ne générera aucun déchet, s’agissant d’eau du robinet traitée localement et non conditionnée.
De plus, les repas servis sur le site du Kann Al Loar sont préparés sur place par des bénévoles, à base de produits locaux.
Le Kann Al Loar valorise au mieux ses supports signalétiques en les réutilisant et en limitant leur perte. Le service restauration s’est par exemple doté d’ardoises qui permettent d’éviter de faire des impressions multiples pour annoncer ses différents menus.

La gestion des déchets

Kann al Loar pratique le tri sélectif grâce aux supports de poubelles loués au Collectif des Festivals le temps du festival et grâce au soutien de la communauté de Communes du Pays de Landerneau-Daoulas. Le festival a également signé une convention avec l’Esat de Landivisiau pour la récupération et le recyclage des papiers et cartons.
Aux bars de Kann al Loar, les verres utilisés sont consignés et réutilisables des centaines de fois : plus résistants, plus pratiques et surtout plus respectueux de l’environnement. Ces verres ne sont pas siglés pour favoriser leur retour et donc leur réemploi.
Depuis 2014, le festival travaille avec Unikeco pour sa vaisselle biodégradable. Les assiettes et bols (en bagasse) ainsi que les couverts (en bois de bouleau) peuvent ainsi s’ajouter aux déchets organiques produits lors des repas. L’ensemble est ensuite valorisé par compostage : une partie de ces déchets est en effet récupérée par des bénévoles et festivaliers qui les compostent à domicile, tandis que l’autre partie est valorisée par l’association brestoise Vert le Jardin créée en 2000 afin de développer et promouvoir les jardins et composteurs partagés à Brest et en région Bretagne.
Depuis l’édition 2016 du festival tous les déchets produits lors des repas sont valorisés. En effet, même les quelques 330 kg de coquilles issues du repas moules-frites prennent  la direction des composteurs de Vert le Jardin, tandis que les 175 litres d’huile de friture sont récupérés dans le cadre d’un partenariat avec l’association RMF29, qui veillera à son traitement et son recyclage.

A propos

Logo-KAL2016-DATEDepuis près de 30 ans, le festival Kann al Loar apporte un soutien indéfectible au bouillonnement culturel de la Bretagne, loin des clichés poussiéreux et de la folklorisation au formol.

A travers la musique, le chant, le théâtre, la danse ou encore la mode, s’expriment autant d’individus avec leurs identités, autant de façons de partager et de transmettre sa Bretagne aux autres, avec ses métissages, ses rencontres…

Contacts

Bureau-KAL

Festival Kann al Loar

14 rue Chanoine Kerbrat – 29800 LANDERNEAU – Téléphone : 02 98 30 30 45